jeudi 20 août 2015

Auvergne et Parc naturel du Livradois Forez

Vendredi dernier, Mathieu m'a réveillé de très bonne heure pour m'annoncer que nous partions en week-end plus tôt que prévu. La veille au soir, il avait bien insisté "pour des questions d'organisation" sur le fait que je finalise ma valise. Il souhaitait ensuite pouvoir la glisser le lendemain matin dans la voiture lorsqu'il partirait au travail. Et pourtant, je n'avais rien suspecté...Il n'allait finalement pas travailler...Et il fallait vite se préparer pour commencer la belle parenthèse de 3 jours qui nous attendait.

Nous étions vraiment euphoriques d'autant plus que cet été, nous n'avons pas pu partir en vacances. Cette escapade organisée presque à la dernière minute a été pour tous les deux un vrai bol d'air frais. 

Après une première journée au Royatonic entre massages, baignades et hammam, nous avons terminé la soirée au Royal Hotel Saint-Mart situé à quelques mètres. Monsieur avait commencé fort en réservant ces deux endroits. 

Je vous invite à découvrir en image le reste du programme de notre séjour dans la montagne Auvergnate et plus tard dans le Parc Naturel Régional du Livradois Forez. 

2ème journée : Vulcania et randonnée au Puy de Pariou 






En partant de Royat, nous avons débuté la journée à Vulcania, le célèbre parc d'attractions de la région d'Auvergne situé à Saint-Ours. Malheureusement pour nous ce fut un vrai flop. Beaucoup d'attentes pour 5 à 10 min max d'attractions. Cet endroit est à mon sens ciblé davantage pour une famille avec des enfants. En tant qu'adultes, on s'est plutôt ennuyés et le prix d'entrée est excessif par rapport à l'ensemble des animations qui sont exclusivement en intérieur (environ 27 euros).

L'envie d'arpenter les jolies montagnes voisines du Parc devenait de plus en plus évidente, nous avons sans regret, au bout de 3 heures quitté le site pour rejoindre à quelques kilomètres un parking situé à la sortie du petit bourg de la fontaine du berger sur la D941. De là, nous avons emprunté un sentier tracé desservant le Puy du Pariou et le Puy des Goudes. La randonnée à destination du Puy de Pariou dure environ une heure et débute par une immersion en pleine nature où nous avons pu faire de belles rencontres..




A l'arrivée, au sommet du Puy du Pariou, la vue s'ouvre sur la chaîne des Puys, (un peu plus au fond sur le puy de Dôme) sur Clermont-Ferrand et toute la plaine. 





Un immense tapis de touffe de bruyère rose qui moutonnent tout autour du sentier en redescendant...


Après cette belle balade, nous avons repris la route direction Viscomtat, une jolie commune dans la montagne Thiernoise en plein coeur du Parc du Livradois-Forez. Je découvrais par la même occasion, l'endroit où nous allions passer notre dernière nuit : le Moulin de la Fortie. Une maison d'hôte en pleine campagne, au cadre plutôt rustique mais au combien chaleureuse.







Le Moulin dispose de plusieurs gîtes et de chambres d'hôtes. Nous occupions la chambre Hévéa, très cosy dans un chalet en bois, idéale pour une nuitée en amoureux avec vue sur les prés...^^ Le petit déjeuner du dimanche matin était tout autant à la hauteur; vraiment complet avec des viennoiseries et confitures maisons.


Le Moulin de la Fortie  - La Fortie - 63250 VISCOMTAT
04 73 51 98 68
3ème journée : Point de vue depuis l'Olme et balade dans vallée des Rouets 


Dimanche, dernière journée, pour profiter encore un peu plus du soleil, nous avons débuté la matinée par une randonnée de 4 kms en forêt, à la sortie de Viscomtat. 









A l'arrivée, une belle récompense nous attendait en découvrant la vue à 360 degrés sur les monts du Forez depuis le rocher de l'Olme. 





Nous reprenions ensuite la route du retour, en douceur, à destination de Thiers, où plus exactement, dans la vallée des Rouets. Cette promenade, toute en descente, propose deux parcours d'environ 2 kms le long de la rivière la Durolle.








La vallée des Rouets est ouverte aux visiteurs et permet de partir sur les traces des derniers émouleurs. Ces artisans travaillant, allongés à plat ventre sur des planches en bois au dessus de leur meule, et donnant le tranchant à leur lame. 




Aujourd'hui, leurs ateliers ont été progressivement désertés à partir des années 1930. Un dernier reste quasi intacte, celui de Monsieur Lyonnet qui a pris sa retraite en 1976.



Monsieur Lyonnet était un passionné. A sa mort il y a quelques années, il a fait don de son atelier à la ville afin de continuer à partager son savoir-faire. A l'intérieur, nous avons pu nous immerger dans son quotidien, voir la meule en marche, entendre claquer les courroies sur les poulies et monter à l'étage à la chambre où les épouses des derniers émouleurs, polissaient les lames.





Vous pouvez visiter la Vallée de juin à septembre uniquement. Cette balade mérite vraiment le détour. J'ai particulièrement apprécié la visite guidée qui nous a apporté plein de détails sur le quotidien des émouleurs, leurs conditions de travail mais aussi sur leurs loisirs. L'occasion de découvrir dans cette nature sauvage, la patience et la ténacité des générations de couteliers. 

J'espère que cette revue de notre séjour vous aura plu. Parfois, on n'a pas nécessairement besoin de parcourir le bout du monde pour découvrir de belles destinations...! Et vous, connaissiez-vous ces endroits ? Je suis preneuse de bons plans ou de bonnes adresses pour un prochain retour. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire